17/11/2003 

Des constantes qui pourraient.........varier!

 

la constante de structure fine (Alpha) = 2(3.14)e2/hc = 1/137 intervient dans le calcul de l'écart en fréquence entre deux niveaux d'énergie d'un atome.

e étant la valeur de la charge élémentaire , h la cte de Planck et c la vitesse de la lumière dans le vide. Des études utilisant des principes physiques différents ont été effectuées pour vérifier si cette constante et donc celles qui lui sont liées sont bien constantes. Une équipe franco-américaine a étudié en détail les variations des périodes radioactives de certains éléments qu'entrainerait la modification des constantes de couplage. Pour cette équipe , la cte de structure fine n'a pas varié de plus d'une partie pour 10 millions depuis l'origine du système solaire (4,5 milliards d'années.)

C'est Dirac qui en 1937 avait le premier formulé l'hypothèse d'une variation des constantes de l'Univers.

Une équipe de chercheurs australiens dirigée par John Webb a trouvé une variation relative de (alpha) durant les 11 derniers milliards d'années de quelques millionièmes , mesures basées sur l'observation de raies d'absorption de nuages d'atomes devant des quasars lointains donc au tout début de l'Univers. Ces résultats sont à confirmer.

D'autres méthodes ont montrés une constance de (alpha) (méthodes basées sur la comparaison d'horloges atomiques utilisant des atomes différents)

Un des aspects de la théorie des cordes est de prendre en compte la variation des ctes physiques , l'accélération de l'expansion de l'Univers pouvant être liée à cette variation. ( voir "Cette force sombre qui nous emporte").

Si cette variation des ctes se confirmait , il faudrait réaménager la théorie de la relativité générale et donc de la gravitation.


Retour Astronews

Retour accueil