03/03/2001

La météorite martienne ALH 84001 refait parler d'elle!

 

Upper figure: Modern magnetotactic bacteria, one showing a chain of magnetite crystals, as seen in the backscattered scanning electron microscope. Lower figure: Magnetite crystals and chains of magnetite crystals in the Martian meteorite ALH 84001 in the same type of electron microscope. One conspicuous chain is indicated by arrows. The diameter of a single crystal is about one-millionth of an inch.

Un communiqué de presse de la NASA

http://amesnews.arc.nasa.gov/releases/2001/01_14AR.html

"une équipe internationale de chercheurs a découvert la preuve indéniable que les cristaux de magnétite contenus dans la météorite martienne ALH84001 sont d'origine biologique", et de surcroît que, non seulement ces cristaux sont plus anciens que toute forme de vie connue jusqu'ici, mais aussi qu'ils ont été indubitablement formés avant que le météore ne tombe sur Terre. Des sceptiques restent, bien sûr, comme ceux cités dans l'article du San Francisco Chronicle.

(http://sfgate.com/cgi-bin/article.cgi?file=/news/archive/2001/02/26/national1915EST0721.DTL)

Mais le moins que l'on puisse dire est que la NASA semble assez confiante. Il y a également un article sur le site de BBC News.(http://news.bbc.co.uk/hi/english/sci/tech/newsid_1190000/1190948.stm).

Quelques explications.

WASHINGTON (AFP) - De nouveaux éléments analysés dans la météorite martienne ALH-84001 indiquent que de la vie a existé autrefois sur la planète rouge, révèlent des scientifiques de la NASA dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences parue mardi. Ce que "nous avons découvert est d'origine biologique", estime Imre Friedmann, un chercheur du centre de recherches d'Ames, à Moffett Field (Californie). En 1996, une autre équipe de la NASA avait découvert des traces d'organismes biologiques dans ALH-84001. Les scientifiques ont observé des chaînes de cristaux de magnétite, un oxyde magnétique naturel du fer, une disposition n'ayant pu être mise en place, selon eux, que par des organismes vivants. "Trouver la preuve d'une forme de vie sur Mars est un des principaux problèmes de la recherche en astrobiologie à l'heure actuelle", observe pour sa part Michael Meyer, responsable du programme d'astrobiologie à la NASA, qui a subventionné ces recherches.En 1996, l'équipe de David McKay, au centre spatial Johnson, avait décelé dans ALH-84001 des substances minérales qui ont souvent des origines biologiques sur la Terre. Toutefois, leurs conclusions ont été sérieusement contestées par de nombreux scientifiques spécialistes des fossiles de bactéries ou d'organismes microscopiques.


Retour astro news

Suite