Le rayon vert.

 

L'observation du rayon vert n'est pas très facile .Il te faut un ciel très clair et un coucher de soleil sur un vaste horizon bien dégagé. Au moment ou la boule rouge du soleil paraît plonger sous l'horizon , le bord supérieur devient vert pendant un très court instant.....c'est le fameux rayon vert cher à Jules Verne. Essayons de comprendre ce phénomène.

Quand un rayon lumineux change de milieu transparent il est réfracté c'est à dire dévié.

Quand le soleil se couche la lumière qu'il émet passe du vide et traverse une portion d'atmosphère importante pour aller à l'observateur. Celui-ci voit donc le soleil dans une position où il n'est pas réellement.(Voir le schéma au-dessus).

D'autre part , la déviation pour un milieu donné , dépend de la longueur d'onde de la radiation.

Le soleil nous envoie de la lumière blanche formée d'un ensemble de radiations allant du rouge au violet en passant par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.

Ainsi le rouge est moins dévié que le vert ou le bleu. Mais alors on devrait observer pleins de soleils de couleurs différentes comme sur le schéma (partie à gauche). En fait ceci tu ne le verras jamais parceque l'atmosphère soustrait une partie des radiations en les absorbant ou en les diffusant.

Conséquences : jaune , orange , bleu et violet subissent cette soustraction.....il reste alors un soleil rouge avec un bord supérieur vert (au centre de l'image). Cependant ce bord vert est très exagéré sur l'image et ne peut être vu vraiment qu'au moment précis où le soleil disparaît sous l'horizon.


Retour Astrojeune

Suite